MON CYCLE IN REAL LIFE
moodboard-myholy
« T’AS TES REGLES OU QUOI ?
Si tu veux tout savoir, oui, d’ailleurs je vais changer de tampon. »
Cette phrase on se l’est toutes entendue dire au moins une fois et bien souvent gratuitement. Comme si les émotions d’une femme mécontente ou en colère n’étaient pas légitimes et surtout comme si les règles n’avaient aucune incidence sur l’humeur. On vous propose donc d’aborder la réalité d’un cycle pour le corps d’une femme, dont les ragnagna ne sont qu’une des manifestations apparentes. Parce qu’en y regardant de plus près, rien que ce périple hormonal qui n’a de cesse de recommencer chaque mois, et bien ça fait déjà de vous une héroïne du quotidien.
DAY 1-2
Le début d’un cycle correspond au premier jour des règles. Vous savez celui où on a clairement envie de crier au monde NOT TODAY (pensée toute particulière à nos #girlhero qui sont en #day1 ;)
La fécondation n’a pas eu lieu 👉🏻le taux de progestérone chute et celui d’oestrogènes (fabriquées par les ovaires) est à son plus bas niveau, entraînant la décomposition de l’endomètre, la couche superficielle de la muqueuse utérine, qui est ensuite éliminée par le vagin. On nous fait croire qu’il en sort un liquide bleu mais en réalité il s’agit bien de saignements #sorrybutnotsorry
Fatigue et crampes sont les principaux symptômes de cette rébellion de l’utérus #nottoday
Notre conseil pour garder la forme : de l’exercice en douceur 🦊
📸@mrwhite_
DAY 3-5
Suite et fin des règles, production accrue d’oestrogènes, afflux d’énergie et retour de l’optimisme 🌈
C’est la phase folliculaire : parallèlement aux saignements, le processus pour préparer l’utérus à recevoir l’ovule fécondé se remet en marche. Certaines filles peuvent souffrir de maux de tête. Ces douleurs sont dues à l’augmentation du niveau d’oestrogènes, mais #goodnews il emporte avec lui une bonne dose de sérotonine qui rend le cerveau #happy. Alors, hormis de vilaines crampes, c’est sans doute la période la plus calme du mois côté hormones, votre humeur est #zen et votre #smile au top 🤗
Vous êtes plus sociable et plus gaie : c’est le bon moment pour sortir de son cocon ☀️
📸@throwsomelight
DAY 6-9
Toujours en période de pré-ovulation, la régénération de l’endomètre est stimulée par le taux d’oestrogènes qui continue de monter. Ces hormones sont sécrétées par les follicules ovariens, de petites cavités à la surface de l’ovaire dans laquelle se développe l’ovule #bodyhero
C’est là que la testostérone entre également en scène et sous l’effet de son niveau qui croît, la sensibilité des seins diminue, la poitrine dégonfle, le visage à l’air plus symétrique et la peau retrouve son éclat #hellobeauty
Votre seuil d’acception de la douleur est même plus élevé que d’habitude, c’est donc le timing parfait pour un rendez-vous chez l’esthéticienne 🍑
Vous êtes concrètement #backinthegame et c’est maintenant qu’il faut prendre des initiatives 😉
📸@alexachung
DAY 10-13
Tadaaam, oestrogènes et testostérone atteignent un pic. Vous êtes plus attirante et fertile que jamais. C’est le moment idéal pour vous libérer. Le niveau de testostérone à son maximum vous donne un coup de fouet sur le plan mental et physique. Vous vous sentez légère dans tous les sens du terme 🙌🏻
Votre sens de l’odorat s’affine, vous aurez envie de paraître pimpante, d’acheter un vêtement ou un produit de beauté pour séduire. Votre libido culmine grâce à l’envolée des hormones qui modifie votre rythme sexuel et vos nuits sont torrides car il est plus facile d’atteindre l’orgasme #revolutiondudesir
Bref c’est la foliiie et on vous conseille d’en profiter parce que ça ne vas pas durer 🙊
📸Bert Stern, Sue Lyon as Lolita for Look Magazine, 1962
DAY 14
C’est la fin de la phase folliculaire. L’ovulation survient environ 38h après une sécrétion en pic d’une hormone dite lutéinisante. Elle dure 24h et correspond à la libération d’un ovule par l’ovaire, le gauche ou le droit indifféremment selon les cycles. L’ovule peut alors être fécondé par un spermatozoïde, puis descendre dans la trompe de Fallope pour s’implanter dans l’utérus. A noter qu’après un rapport sexuel, les spermatozoïdes peuvent survivre jusqu’à 4 jours. Comme la durée de vie de l’ovule est d’environ 24h, vos chances de tomber enceinte s’étendent donc sur 4 jours autour de l’ovulation 🐣
Nota pas sympa, vous avez plus de pertes vaginales, jusqu’à 30 fois plus que d’habitude 😵
On vous prévient, c’est le début de la zone de turbulences hormonales mais tout va bien se passer #everythingwillbeok
📸@loganledfortart
DAY 15-18
La nidation se prépare, la phase lutéale commence. Mais détrompez-vous les jours qui arrivent n’auront rien d’un nid douillet. Attachez vos ceintures, trou d’air ou plutôt chute brutale des hormones. Vos taux d’oestrogènes et de testostérone en prennent un sacré coup et plongent au plus bas. Il se peut donc que vous vous sentiez irritable et comment dire… d’humeur discutable (argument valable? on a pas encore tranché sur la validité du mot d’excuse 🤷‍♀️). A l’inverse, la progestérone grimpe. Cette hormone est connue pour d’étonnants effets anesthésiants et calmants. Si vous êtes un peu, beaucoup voire archi au ralenti et tentée par une journée pyjama, activez le mode pilotage automatique sans trop vous poser de questions #cestpasmoicestleshormones
Ok, oui du coup on a peu décidé de lever tout soupçon sur votre bonne volonté, vous faites clairement ce que vous pouvez pour gérer les hauts et les bas de vos courbes hormonales qui ressemblent plus au relevé d’un tremblement de terre qu’à l’horizon d’un lac 🌊
📸@carlota_guerrero
DAY 19-22
On est en fin de troisième semaine, la production d’oestrogènes repart mais la fatigue et les émotions (qui manquent parfois d’empathie on dira hein) continuent de vous mener la vie dure. Le désir n’est pas au rendez-vous, votre peau fait des caprices et il se pourrait même que le bas de votre visage soit légèrement déformé au niveau du menton 😳
On vous suggère de manger healthy et de faire du sport parce que votre corps devient une machine à brûler les graisses. Stupeur et tremblements, dame justice nous a entendus : au cours de cette période, vous dépensez en effet jusqu’à 30% d’énergie en plus pendant les exercices physiques 💪🏼
Allez on file à la salle de gym entre deux impératifs, on se fait un masque avant de dormir et on remet la #slowlife à la prochaine fois #letsdoitbaby
📸@frank_bod
DAY 23-25
Dernière ligne droite mais une averse de symptômes prémenstruels s’abat sur vous. Vos hormones sexuelles stagnent sous le niveau de la mer et ce déséquilibre cause un déficit de sérotonine. Conséquence directe, on repassera pour la sensation de bien-être, dépression et anxiété sont vos nouveaux compagnons de route, la mollesse est toujours au menu et les mauvaises ondes se distillent dans l’air ⚡️
Vous avez du mal à dormir car la diminution des oestrogènes peut donner lieu à une élévation de votre température corporelle alors que le corps a besoin qu’elle baisse pour pouvoir bien récupérer la nuit 😴
Elle provoque aussi un manque dans le cerveau. Vos irrésistibles envies de gourmandises vous envoient en mission exploratoire dans les placards de la cuisine. Sans hésitation, on sort son joker plaisir pour retrouver le sourire et se sentir mieux #minikiff
DAY 26-28
Sprint final à l’approche des règles 🏃‍♀️
Votre poitrine vous fait mal et vos récepteurs à la douleur en général font des heures supp! Autre merveille, votre routine intestinale ne tourne plus rond. La progestérone aurait des effets de constipation sur l’intestin et son appauvrissement soudain affecte votre digestion : on déclare ouvert le grand bal du transit 💃 Petit lot de consolation toutefois, votre libido remonte légèrement : les experts pensent que l’épaississement de la paroi de l’utérus stimule davantage les terminaisons nerveuses. Désolé, on aurait aimé trouver une explication plus érotique #girlsonfire
Kit de survie : on arrête la caféine, on réduit les apports en sucre, on s’hydrate beaucoup et on se prépare…
📸@violettinder
DAY 1-2
DAY 3-5
DAY 6-9
DAY 10-13
DAY 14
DAY 15-18
DAY 19-22
DAY 23-25
DAY 26-28
DAY 1-2
Le début d’un cycle correspond au premier jour des règles. Vous savez celui où on a clairement envie de crier au monde NOT TODAY (pensée toute particulière à nos #girlhero qui sont en #day1 ;)
La fécondation n’a pas eu lieu 👉🏻le taux de progestérone chute et celui d’oestrogènes (fabriquées par les ovaires) est à son plus bas niveau, entraînant la décomposition de l’endomètre, la couche superficielle de la muqueuse utérine, qui est ensuite éliminée par le vagin. On nous fait croire qu’il en sort un liquide bleu mais en réalité il s’agit bien de saignements #sorrybutnotsorry
Fatigue et crampes sont les principaux symptômes de cette rébellion de l’utérus #nottoday
Notre conseil pour garder la forme : de l’exercice en douceur 🦊
📸@mrwhite_
DAY 1 AGAiiiN = NOT TODAY
Et on se prépare... à tout recommencer, chaque mois, pendant près de 40 ans de sa vie
#justagirlhero
On espère que ce calendrier vous aura permis de mieux comprendre la réalité d'un cycle menstruel, notamment la partie immergée de l'iceberg, et de pouvoir ainsi démystifier certaines réactions de votre corps qui fait face en permanence à un tourbillon d'hormones. Alors en toutes circonstances, soyez surtout bienveillante avec vous-même.
moodboard-myholy
Partagez cette page sur les réseaux sociaux et si en plus vous prenez le temps de nous écrire un mot doux ci-dessous, un poème en prose ou tout simplement un avis sincère, c’est comme nous chanter à tue-tête « Résiste, prouve que tu existes ». Et ça, ça nous aide vraiment beaucoup !
Crédits photo © Khrystyana Kazakova by Ylva Erevall, Bethany Crutchfield, Katie Davis, Yaroslav Priadka, Camille Gressier for Belle Paroles Club, VOTT Artist Agency