DANS L’AIR DU TEMPS ...
Ce projet c'est le pari fou de créer les produits que j'aurais aimé acheter en tant qu'utilisatrice. Je les ai imaginés pour les filles d'aujourd'hui. Je les ai voulus authentiques, modernes et pleins de sens.
Cette marque, elle me ressemble mais je l'ai aussi pensée pour que chaque femme puisse y mettre un peu d'elle-même, pour qu'elle évolue avec vous. Je ne vais pas vous dire ce qui est bon ou mieux pour vous. En réalité, c'est plutôt moi qui compte sur vous pour me confier, comme on le ferait entre copines, quels sont vos besoins et vos attentes.
Je suis fière par ailleurs de mener cette douce révolution avec un associé masculin, Gabriel, parce que je suis convaincue que les femmes ne pourront gagner leurs combats qu'en s'associant à la parole et aux actions d'hommes bienveillants.
J'espère également que cette aventure entrepreneuriale pourra vous inspirer, vous pousser à croire à votre tour en vos idées, vous inciter à dépasser vos peurs et vous donner le courage de vous lancer, quels que soient vos objectifs personnels. Parce qu'il n'y a pas de démarches plus louables que d'autres, simplement de belles initiatives, remplies d'énergies positives, pour grandir, avancer et être toujours plus en accord avec soi-même.
Fiona Picot, Fondatrice de My Holy
logo-myholy
NOS CONVICTIONS
On ne va pas vous servir ici du « 100% made in France, 100% fait avec amour », « pensé par des femmes, pour des femmes », « et imaginé par la première marque qui propose la première alternative blablabla », ces formules marketing toutes faites, surtout vues et revues, mais plutôt vous expliquer la vision singulière et sincère qui nous anime profondément !
1. MY HOLY C’EST COOL JUSTEMENT PARCE QUE LES RÈGLES C’EST PAS COOL.
1. MY HOLY C’EST COOL JUSTEMENT PARCE QUE LES RÈGLES C’EST PAS COOL.
selfie
« Des industriels qui nous servent des pubs sur fond de liquide bleu aux nouvelles marques qui essayent de nous faire croire que les règles c'est cool, euuuh... bienvenue dans la vraie vie c'est chiant, ça fait mal et ça tâche, mais no shame sunshine ! Elles reviennent tous les mois pour la moitié de la population, alors chez My Holy on en parle sang tabous avec du rouge courage, du rose féministe et surtout des tampons 100% coton bio pour héroïnes du quotidien. »
PERIODS ARE NOT COOL BUT MY HOLY IS.
2. LE CORPS D'ABORD, L'ENVIRONNEMENT AUSSI.
2. LE CORPS D'ABORD L'ENVIRONNEMENT AUSSI.
verre
Vous n’entendrez pas chez My Holy le discours « pour ou contre » qui tend à culpabiliser celles qui utilisent des tampons et à stigmatiser celles qui ont adopté la cup.
Notre seule et unique mission est de dépasser ce clivage au profit d’une communauté de femmes qui ont toutes leurs règles mais chacune leurs préférences.
On s’est lancé avec le tampon sans applicateur 100% coton bio mais on travaille actuellement au développement d'une gamme complète de protections respectueuses de votre santé, confortables pour votre corps et plus durables pour l’environnement.
On s’est aussi donné comme priorité et devoir de vous informer en toute transparence afin que vous puissiez choisir en parfaite connaissance de cause les produits et les alternatives qui vous conviennent.
« Le choix de vos protections féminines est si intime et personnel qu’aucune marque ne devrait vous dire ce qui est mieux pour vous. »
verre
3. LE CLIENT N’EST PAS ROI MAIS ACTEUR DE NOTRE DÉVELOPPEMENT.
3. LE CLIENT N’EST PAS ROI MAIS ACTEUR DE NOTRE DÉVELOPPEMENT.
coussin
Soyons honnêtes, nous ne vivons pas dans un monde de bisounours et en tant qu’entreprise, nous ne pouvons pas démocratiser l’accès aux tampons bio, en les proposant au juste prix, tout en reversant une part de nos bénéfices suffisante pour avoir un réel impact sans augmenter les marges.

Nous ne voulions pas non plus prétendre comme beaucoup le font, davantage pour une question d’image, « quand vous achetez nos produits, nous donnons », car généralement on ne sait pas vraiment quoi, combien, à qui, quand, où, ni comment ...

Chez My Holy, nous avons opté pour une ligne de conduite juste et honnête avec des prix ronds, en accord avec notre politique de transparence, et l’exigence de faire moins mais bien. Ainsi, le programme solidaire ne porte pas sur toutes les offres mais seulement l’édition voyage. Nous assumons qu’elle soit plus chère pour porter cet engagement et permettre que votre seule décision, votre seul clic, votre seule commande déclenche un don concret qui contribue à améliorer la vie d’au moins une personne. Ça reste votre choix, tout comme la cause, l’association et le projet que vous souhaitez soutenir à travers cet achat.
4. LA LIVRAISON C’EST JAMAIS GRATUIT, EN REVANCHE LA BONNE HUMEUR
ÇA L’EST TOUJOURS .
4. LA LIVRAISON C’EST JAMAIS GRATUIT, EN REVANCHE LA BONNE HUMEUR ÇA L’EST TOUJOURS.
stickers
Gratuit et offert, a priori c’est pareil. Parce que la finalité en tant que consommateur est la même, on ne paye pas. Amazon, Asos et autres big players nous ont habitué à la livraison à domicile et aux retours gratuits. En réalité, lorsque les produits que nous achetons en ligne arrivent directement chez nous, un transporteur assure les derniers kilomètres entre les entrepôts de l’entreprise et chez nous.
Et ce gain de temps, qui nous évite d’avoir à se déplacer, à un coût. Sauf que ces mêmes gentilles marques, pour nous séduire et nous fidéliser, ont investi beaucoup d’argent pour que nous n’ayons pas à l’assumer en tant que client. Ce faisant, elles ont détruit la perception de valeur d’un service premium, dont « la gratuité » s’est instaurée comme la norme pour tout le secteur du e-commerce. En réalité, cette « générosité », qui permet de commander sans réfléchir, n’est un cadeau pour personne, ni les jeunes entreprises innovantes comme la nôtre - qui ne peuvent évidemment pas se permettre de les prendre à leur charge et de perdre de l’argent ; encore moins pour nous tous - en tant que citoyens capricieux et peu responsables que nous devenons ; et certainement pas pour l’environnement !
Chez My Holy, la livraison ne sera jamais gratuite et soyez certains qu’on ne vous fait pas payer autant de frais de port que le prix d’une boîte de tampons par plaisir mais simplement parce que c’est ce que ça nous coute réellement. C’est pourquoi, dans un souci d’accessibilité, en plus d’être un concept engagé, nous avons imaginé le format recharge, un 2 en 1 malin qui est à la fois le packaging des tampons et l’emballage d’envoi. L’expédition coûte moins cher, car ça passe dans votre boîte aux lettres, et nous assumons le choix de l’offrir à nos abonnées #easypeasy
stickers
5. DES Z(H)ÉROÏNES
NI MUETTES NI ZÉRO DÉFAUT.
5. DES Z(H)ÉROÏNES NI MUETTES NI ZÉRO DÉFAUT.
femmes
Comme vous l’aurez compris, chez My Holy nous attachons une grande importance aux détails, aux sens des mots et à la sémantique en général car le degré de précision dit beaucoup de l’attention que l’on porte à la société dans laquelle on évolue. Or, il se trouve que le féminin de « héros » possède curieusement un « h » muet qui fait partir les femmes de zéro, là où pour les hommes il est aspiré pour mieux les élever. En réalité, cette distinction s’explique dans l’Histoire (avec un grand « h » cette fois-ci ;) de la langue française, alors préférons le clin d’oeil plein d’humour à la théorie du complot anti-féministe et revenons à nos héroïnes du quotidien.
Héroïne du quotidien parce qu’elle a appris dans les livres qu’elle pouvait être une princesse magnifique mais pas l’astronaute dans la fusée qui sauve le monde alors que bien souvent - encore trop - elle gère de front sa famille, son foyer, son couple, son travail, ses amis ; à savoir la charge mentale d’être une mère parfaite, une femme de maison irréprochable, une épouse idéale, une collaboratrice ambitieuse, une amie attentive ; quand elle ne doit pas, en plus, faire face au culte de l’apparence féminine, au sexisme ordinaire et au système patriarcal tout entier.
Donc commençons déjà par dire stop aux injonctions de pas nommer ni montrer car oui, elle a ses règles, des poils, des vergetures, des cicatrices, des rondeurs et des complexes aussi parfois, qui ne sont rien d’autre que l’écume des jours, les vagues de la vraie vie.
Crédits photo @ Lucie Bascoul